07. Juli 2009

Une myriade de méthodes

Pour économiser de l’argent, mais aussi par conscience écologique, il vaut la peine de réparer les matières plastiques – de la carrosserie et sous le capot – au lieu de les remplacer. Dans ce domaine aussi, on n’a que l’embarras du choix. Nous vous présentons quelques méthodes.

Une myriade de méthodes

Le trou est bouché : Andreas Hirsmüller de BMW sait bien que même des grandes déchirures dans le plastique peuvent être réparées.

VON ROLAND HOFER

Léger et malléable à volonté, le plastique s’est rendu indispensable dans la construction automobile moderne. C’est d’ailleurs pourquoi la proue et la poupe de la voiture sont le plus souvent habillées de panneaux de plastique de grandes dimensions. Ils offrent une protection efficace à basse vitesse et, après un choc léger, reprennent leur forme originelle. Les pare-chocs sont la plupart du temps fixés sur la structure métallique qui leur sert de support à l’aide de clips ou de pinces et les démonter est donc un jeu d’enfant. 
Dans l’automobile, la majorité des matières plastiques se répare sans grandes difficultés à l’aide de tissus métalliques raffinés et de matières plastiques de substitution ou par échauffement. Une fissure, une cassure ou même un trou dans un pare-chocs n’est pas rédhibitoire. Il n’est PAS absolument nécessaire de le remplacer, car les réparateurs spécialistes prouvent que l’on peut parfaitement guérir une telle blessure sans laisser la moindre trace.

Occuper le personnel
Il vaut donc souvent la peine de réparer une voiture, même de date récente, car, pour celles d’un certain âge, il est a fortiori préférable d’opter pour une réparation par souci d’économie. Pour l’entreprise, la réparation est plus lucrative, car cela occupe un collaborateur plus longtemps que pour un simple remplacement. La réparation génère donc un temps de travail rémunéré. La situation est similaire pour la réparation de pièces en plastiques abîmées dès lors qu’un ou deux collaborateurs se sont spécialisés dans ce domaine; ils acquièrent vite une routine qui permet, au bout de peu de temps déjà, d’amortir l’investissement initial.

Identifier les matières plastiques
Presque toutes les pièces en matière plastique possèdent au verso une désignation normalisée (code ISO) qui permet d’identifier aisément de quel type de plastique il s’agit. Dans l’automobile, il s’agit pour un tiers environ de thermoplastiques techniques comme les polymères du styrène (ABS), de polyamides (PA), polyesters (PET, PBT) ainsi que polycarbonates (PC). Ceux-ci se ramollissent à la chaleur ; il est donc particulièrement facile de les réparer. Près de la moitié constituent des matières plastiques standard comme le polypropylène (PP), le chlorure de polyvinyle (CPV) et le polyéthylène (PE), tandis que le reste se subdivise en thermodurcissables comme le polyuréthane (PUR) et les polyesters non saturés (résine UP).

Echauffement à la turbine
Depuis de nombreuses années, F. Jannone AG, à Wabern, distribue dans certaines régions de Suisse alémanique et de la Romandie les turbines à air chaud bien connues de Leister (Sarnen). Son programme comporte également des fils de soudage de matières plastiques particulièrement appropriés au secteur de la réparation. 
De 37 centimètres de long, les fils en matière plastique (sticks) en PP/EPDM sont de couleur noire. Franco Jannone les a fait développer en exclusivité pour faciliter la réparation de pare-chocs et autres pièces en plastique. Les PP/EPDM sont des élastomères de polyoléfines thermodurcissables portant la désignation polypropylène/éthylène–propylène-terpolymère. Ils sont proposés dans deux versions: plats et triangulaires. Leur application avec les accessoires existants ne pose pas le moindre problème. Par exemple, avec le support de Leister qui maintient le «fil» exactement dans le courant d’air chaud. Sous l’effet de l’air chaud, le fil en matière plastique s’assouplit et se laisse usiner de manière idéale. Au bout de peu de temps déjà, il entre en symbiose avec la matière plastique endommagée et obture ainsi l’endroit endommagé. Son grand avantage est que l’on peut ensuite poncer et traiter, en vue de la peinture, les pièces ainsi réparées exactement de la même manière qu’à l’origine. Ce produit unique qu’est le PP/EPDM est un excellent moyen de gagner du temps et d’économiser de l’argent.
Les réparations s’effectuent de la même manière avec le système de réparation Steinel allemand distribué par ESA. Comme l’explique Heinz Bachmann, directeur de la distribution pour Carro: le traitement a lieu avec la tuyère de réparation apposée sur le véhicule en utilisant une turbine à air chaud adaptée au système. L’intelligence du concept est telle que le système de réparation n’est pas seulement utilisable universellement, mais qu’il permet aussi une réparation d’endroits problématiques. Le système de réparation Steinel est livré dans une pratique mallette.

Echauffement au fer à souder
Le distributeur allemand Förch a mis au point une autre possibilité de réparer les matières plastiques. Pour cela, l’entreprise qui opère à l’échelle internationale a composé une mallette qui contient tout le matériel nécessaire à la réparation. L’élément central en est une tige de soudage qui fonctionne à l’instar d’un fer à souder. Avec cet outil, pratiquement toutes les réparations de matières plastiques sont vouées au succès, car l’on peut régler avec précision la température du fer en fonction des propriétés du plastique. Enfin, la mallette contient un tissu métallique en aluminium, qui permet de stabiliser de grandes ouvertures, ainsi qu’une brosse à fil de fer pour le nettoyage du fer à souder. 
La méthode de réparation est similaire pour le Crystal Plastic-Repair-Set, que Carbesa détient en stock. Ici, l’ensemble se compose d’une barre de chauffage avec pied circulaire, d’un grillage en fil de fer inoxydable que l’on fond à l’endroit à réparer ainsi que de différentes barrettes de soudage en matières plastiques, dont une barrette en polypropylène renforcé de fibre de verre.

La réparation à froid
La troisième variante pour réparer des matières plastiques est ce que l’on peut appeler le procédé « à froid » de Carsystem, distribué par Jasa AG. L’entreprise propose-t-elle la nouvelle série 2K Power Mix introduite cette année. Celle-ci contient la totalité des produits nécessaires pour le collage professionnel de matières plastiques. Fissures, trous, supports cassés, tout cela est réparable avec le nouveau 2K Power Mix System de Carsystem. Le programme comporte une nouveauté absolue, les produits de collage 2K Power Bond. Erwin Huber, directeur de Jasa, attire en particulier l’attention sur le fait que ces produits à base de polymères sont nettement plus respectueux de l’environnement, les masses de collage ne contenant ni diluant, ni isocyanates.
Le deuxième système de collage à froid pour les matières plastiques provient de chez 3M et englobe la totalité des ingrédients du système 3M-Automix-System. Le mode d’emploi du système Automix, qui décrit en treize étapes, avec toute une série de photographies, le processus de réparation de matière plastique – par exemple une fissure survenue dans un pare-chocs – en est l’élément clé. Bien évidemment, Automix est aussi proposé en allemand et en français.
La masse de collage Replast, de Würth, qui est commercialisée depuis huit ans environ, met un point final à l’anarchie des masses de collage parfois impossibles à distinguer les unes des autres dans les ateliers. En effet, à la différence de la majorité des produits conventionnels, Replast a été conçu pour le collage de pratiquement tous les types de matières plastiques courants. Cela vaut, par exemple, pour les ailerons, pare-chocs, tabliers et supports de phares. Cette masse de collage à deux composants sans solvant est livrée dans une cartouche double, le mélange s’effectuant juste avant l’utilisation à l’aide d’un mélangeur par contrainte à jeter, dans un pistolet de traitement spécial, au rapport de 1:1.

Mode d’emploi détaillé
Avec la masse de collage universelle pour matières plastiques Power-Mix, de Gyso AG, il s’agit également d’un procédé à froid. On a le choix entre trois masses de collages pour matière plastique différentes avec des temps de réaction variables de 1, 5 et 20 minutes. Martin Bähni, directeur du département Automobiles, tient toutefois à préciser qu’il n’est pas toujours simple de réparer des matières plastiques, raison pour laquelle Gyso AG attache une attention particulière à une formation et une initiation minutieuses.
Voici la façon de procéder recommandée par Gyso AG:

Préparation:
1. Nettoyer avec Power Mix 4910 Nettoyant spécial.
2. Chauffer avec une turbine industrielle et replier dans sa forme d’origine la zone à réparer.
3. Agrandir le trou ou la fissure en forme de V avec une fraise adéquate afin d’obtenir une largeur de joint de min. 5 mm. Aux deux extrémités de la fissure, percer un trou de 3 mm de diamètre pour éviter qu’elle ne se propage.
4. Nettoyer avec Power Mix 4910 Nettoyant spécial.
5. Appliquer une couche mince de Primer Power Mix 4924 et laisser ventiler pendant 20 minutes (aucune odeur de solvant perceptible au test olfactif).

Collage:
1. Couper la feuille support 4904, pour l’application intérieure, et la feuille de façonnage de façonnage 4903, pour l’application extérieure, en fonction de la dimension de la surface à réparer.
2. Faire monter la colle dans la buse mélangeur 4945. Avant le collage, tenir la cartouche à la verticale pendant 30 secondes (pour que l’air contenu dans la cartouche puisse arriver à hauteur du piston). Faire ensuite sortir 5 cm de masse de la cartouche et l’éliminer, car c’est la seule façon d’obtenir un bon dosage du mélange.
3. Appliquer la masse de collage directement sur la feuille support 4904 (veiller à toujours maintenir la pointe de la buse plongée dans la masse pour éviter tout risque d'inclusion d'air dans la masse de collage) et l’étaler depuis le côté intérieur de l’endroit endommagé en direction de ses bords.
4. De l’extérieur, poser la feuille de façonnage 4903 sur la masse de collage et lisser délicatement, avec les doigts, du milieu vers les bords. Eviter absolument la présence de toute bulle d’air.
Travail de masticage:
1. Nettoyer avec Power Mix 4910 Nettoyant spécial.
2. Appliquer une couche mince de Primer Power Mix 4924 et laisser ventiler pendant 20 minutes (aucune odeur de solvant perceptible au test olfactif).
3a. Appliquer le mastic SMC Fibre de carbone pour faire disparaître les aspérités grossières à l’aide d’une spatule en fibre de carbone SMC.
3b. Appliquer le mastic Power Mix 1500 Flex Fill Mastic à spatuler synthétique pour éliminer les aspérités moyennes à fines.
Travaux de surfaçage:
1. Poncer à sec l’endroit à réparer avec un grain P320.
2. Nettoyer avec Power Mix 4910 Nettoyant spécial.
3. Recommandation: appliquer une couche mince de Primer Power Mix 4924 et laisser ventiler pendant 20 minutes (test olfactif).
4. Appliquer le Top Surfaceur Multi S20 ou le surfaceur spray gris (important: max. 100 microns). La solidité complète est atteinte au bout d’environ. 24 heures.

www.jannone.ch
www.esa.ch
www.esashop.ch
www.foerch.ch
www.carbesa.ch
www.jasa-ag.ch 
www.3m-auto.ch
www.3mshop.ch
www.teroson.de
www.wuerth-ag.ch 
www.gyso.ch

SUCHEN

PROBEHEFT
BESTELLUNG

Telefon 043 499 18 60
Telefax 043 499 18 61
info@awverlag.ch

Kostenlose SHAB-Abfrage

Easy Monitoring

Diese Website verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Durch die weitere Nutzung der Website stimmen Sie dem zu. Um mehr über die von uns verwendeten Cookies zu erfahren, können Sie unsere RICHTLINIEN FÜR DATENSCHUTZ UND VERWENDUNG VON COOKIES aufrufen.

OK